Mycoses et vaginoses

D’où ça vient ?

Toutes les cavités naturelles sont peuplées de micro-organismes qui vivent en symbiose. Dans le cas du vagin, cet écosystème constitue la flore vaginale. Différentes bactéries (de nombreuses espèces de lactobacilles et quelques bactéries anaérobies) vivent en équilibre et permettent le maintien du pH vaginal.

Si l’équilibre est perturbé, les mauvaises bactéries se développent, ce qui provoque une infection vaginale.
Plusieurs facteurs peuvent être responsables du déséquilibre de la flore vaginale.

Parmi eux, on trouve :
des causes physiologiques : la composition de cet écosystème évolue en fonction des étapes de la vie d’une femme (adolescence, grossesse, ménopause  …) et en fonction de la période du cycle menstruel de la femme en activité génitale ;
des causes accidentelles (traitement antibiotique, alimentation, hygiène insuffisante ou au contraire excessive, baignade en piscine…) ;
des causes pathologiques (dérèglement hormonal, infections…).

Les mycoses

Elles sont dues à la multiplication d’un champignon microscopique. Le plus souvent, il s’agit du Candida albicans et c’est pour cette raison qu’on appelle souvent ces infections des candidoses.

Le Candida est naturellement présent à la surface de la muqueuse vaginale. Différentes circonstances peuvent entraîner sa prolifération : la prise d’un traitement antibiotique, la chaleur et l’humidité sont les principaux facteurs de risque.

Les mycoses vaginales sont également plus fréquentes chez la femme enceinte et chez la femme diabétique.

Les vaginoses

La vaginose bactérienne est due à un déséquilibre de la flore vaginale. Les lactobacilles disparaissent en grande partie, ce qui permet aux germes anaérobies, naturellement présents en faible quantité, de se développer. La principale bactérie responsable de ces infections vaginales se nomme Gardnerella, mais il peut également s’agir de Mycoplasma.

Les causes de ce dérèglement sont diverses : excès d’hygiène et douches vaginales, carence en œstrogène, prise d’un traitement antibiotique, règles abondantes, rapports sexuels trop fréquents…

Consultez les articles sur les mycoses et vaginoses :
Tout savoir
Comment les reconnaître ?
Que faire ?
Comment éviter la survenue des infections ?


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015