Comment se fait le diagnostic d’une mycose ?

En cabinet, le médecin réalise un examen gynécologique en effectuant un toucher vaginal avec pose d’un spéculum, qui permet d’observer la muqueuse vaginale. Le médecin complète son observation par l’aspect des pertes et de la muqueuse vaginale, avec la description symptomatique donnée par la patiente afin d’établir son diagnostic.

Ces données sont confirmées par un prélèvement cervico-vaginal. Celui-ci est réalisé en laboratoire d’analyse et consiste en un prélèvement des pertes, au niveau du col et du vagin. Cet examen est indolore.

Une analyse immédiate du prélèvement au microscope pourra confirmer ou infirmer la présence de candida albicans. Ensuite, les pertes sont mises en culture et les résultats sont disponibles quelques jours plus tard.
L’intérêt de procéder à ce test complémentaire est double : il permet d’une part d’obtenir la certitude de la présence de candida albicans et d’autre part, de vérifier la présence ou l’absence d’une autre infection, qui pourrait être masquée par les symptômes de la mycose.

FAQ Mycoses et vaginoses

Vos questions, nos réponses


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015