Comment limiter les récidives ?

Il convient tout d’abord de différencier les rechutes et les récidives. Une rechute survient dès l’arrêt du traitement ou quelques jours après. Les raisons pouvant l’expliquer consistent souvent en une posologie mal suivie, un traitement inadapté ou une bactérie résistante à l’antibiotique prescrit.

Si la gêne urinaire revient 15 jours ou plus après l’arrêt du traitement, on parle alors de récidive. L’origine en est vraisemblablement externe. Dès lors, les conseils d’hygiène de vie donnés en réponse à la question « Comment limiter le risque de gêne urinaire ? » sont opportuns.


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015