Faut-il prendre des vitamines avant une grossesse ? Lesquelles ?

Pour qu’une grossesse se déroule sereinement et pour que le bébé se développe bien, il faut éviter les carences en nutriments, vitamines et minéraux, sans pour autant pêcher par excès et ce, dès le désir de grossesse et jusqu’à terme. Il faut savoir que certaines vitamines ont besoin de temps pour être stockées dans l’organisme : reconstituer les réserves de vitamine B9 prend par exemple 1 mois et 4 mois.

Les vitamines à surveiller avant et en cours de grossesse sont la vitamine B9 (ou acide folique), essentielle au développement normal de la colonne vertébrale, du cerveau, et de la boîte crânienne du bébé. Par ailleurs, les besoins en vitamine D, vitamine indispensable car elle améliore la synthèse du calcium nécessaire à la construction des os, sont doublés pendant toute la grossesse.
En outre, la synthèse des vitamines est conditionnée par la présence de certains minéraux tels que l’iode.

Normalement, le besoin journalier en iode est de 150 microgrammes, mais la quantité nécessaire augmente à 200 microgrammes pendant la période précédant immédiatement la grossesse. Une carence en iode augmente le risque de faible poids de naissance et peut entraîner des retards de développement intellectuel. Le calcium est évidemment très important puisque ce minéral est le principal responsable du bon développement osseux. Toutefois, il est à modérer puisqu’un excès peut au contraire entraîner des malformations au niveau du squelette.

Enfin, la vitamine A est nécessaire à l’organisme, et en raison d’un risque de surdosage pouvant entraîner des malformations chez le fœtus, il est préférable d’en consommer avant la grossesse. Votre médecin saura adapter votre alimentation en fonction de votre situation.


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015