Fertilité

Que manger ?

Selon une étude parue en 2007 et effectuée auprès de plus de 17 000 femmes*, un régime alimentaire associé à un contrôle de son poids et à une activité physique régulière pourrait permettre de tomber plus facilement enceinte en diminuant les troubles de l’ovulation  . En clair, une alimentation équilibrée est fortement recommandée lorsque l’on veut tomber enceinte.


Je souhaite avoir un enfant. Dois-je modifier... par laboratoireCCD

  • Consommer des aliments comprenant des fibres (pain complet, pâtes, riz, fruits, légumes...).
  • Augmenter les protéines végétales (petits pois, lentilles, soja, amande).
  • Consommer moins d’acide gras trans (produits industriels : pâtisseries...) et privilégier les acides gras mono-insaturés (huiles végétales d’olive et de colza, noix).
  • Consommer plus de produits laitiers entiers et moins de produits laitiers écrémés.
  • Diminuer le sucre (en quantité importante, il provoque la sécrétion trop importante d’une hormone, l’adrénaline, qui interagit alors contre la progestérone  , une autre hormone préparant l’utérus à une éventuelle grossesse).
  • Préférer les glucides complets (pâtes, riz...).
  • Consommer des aliments contenant du fer (poissons, sardines, thon, hareng, haricots blancs, lentilles, pois chiches).
  • Consommer des aliments contenant des vitamines : C (fruits et jus de fruits), B9 (épinards, cresson, pissenlit, mâche, noix), B12 (céréales…).
Bien souvent, il est difficile de respecter une alimentation aussi diversifiée.

D’autant plus qu’on ne raffole pas toujours des aliments dont on aurait besoin et qu’un autre critère pour tomber enceinte, c’est… de se sentir bien ! C’est pourquoi il est possible d’avoir recours à des compléments alimentaires qui comportent les micronutriments et minéraux dont vous auriez besoin pour compléter votre alimentation.

Consultez les articles sur la fertilité :
Tout savoir
L’arrêt de la contraception

* Diet and lifestyle in the prevention of ovulatory disorder infertility. Jorge E. Chavarro, Janet W. Rich-Edwards, Bernard A. Rosner et Walter C. Willett dans Obstetrics & Gynecology 2007 ; 110.


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015