Allaitement

Tout savoir

Vous allez bientôt accoucher et la question cruciale de l’allaitement se pose…
Vais-je lui donner le sein ou le biberon ?
Qu’est-ce qui est le mieux pour mon bébé ?
Et pour moi ?
Si tout le monde vous donne son avis, la question de l’allaitement reste quelque chose de très personnel, un choix qui vous appartient.

En France, seules 56 % des femmes allaitent leur enfant à la sortie de la maternité1. Et pourtant, en plus d’être pratique et gratuit, les avantages de l’allaitement sont très nombreux, tant pour votre enfant que pour vous-même.

Quel est l’intérêt de l’allaitement pour mon bébé ?

Le lait que vous produisez répond le mieux aux besoins de votre bébé :

  • Il privilégie le lien mère-enfant et donc le développement affectif de l’enfant.
  • Spécialement adapté, il contient de nombreux nutriments importants pour la synthèse des membranes cellulaires (système nerveux central).
  • Sa richesse en anticorps permet de combattre les infections.
  • Il se digère facilement.
  • Il a été constaté moins d’allergies et moins d’otites chez les enfants allaités au sein.
  • L’allaitement maternel diminue les risques d’obésité ultérieure2.

Pourquoi c’est bon pour moi d’allaiter ?

  • L’allaitement privilégie le lien mère-enfant et vous rapproche de votre bébé.
  • L’allaitement favorise la rétraction de l’utérus.
  • Il réduit le risque de cancer (sein et ovaire) et d’ostéoporose3.
  • L’allaitement permet un retour plus rapide au poids antérieur. Effectivement, pour produire le lait, votre organisme puise une partie de ses besoins dans les graisses accumulées pendant la grossesse, voire même celles prises avant de tomber enceinte.
À noter : l’Organisation Mondiale de la Santé et le Plan Nutrition Santé recommandent un allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie et la poursuite de l’allaitement jusqu’à l’âge de 2 ans, voire au-delà en fonction du souhait de la mère (PNNS 2005)4

Que contient le lait maternel ?

Dans le cas idéal, le lait maternel est particulièrement bien toléré et facile à digérer, car il contient 3 fois moins de protéines que le lait de vache. Il est plus riche en cholestérol, propice au bon fonctionnement de l’organisme du nourrisson. Il est également riche en acide linoléique, essentiel à la construction des cellules cérébrales. Il contient 90 % de lactose, qui se transforme en galactose, indispensable à la maturation du cerveau. La présence d’immunoglobulines dans le lait maternel permet à l’enfant de lutter contre les infections. Le rapport entre le calcium et le phosphore contenu dans le lait de la mère est idéal pour l’absorption du calcium. Quant à la teneur en vitamines, elle est le reflet de la richesse ou des carences de l’alimentation de la maman.

Consultez les articles sur l’allaitement :
Les besoins du nourrisson et de la femme allaitante
Une alimentation équilibrée
Intérêt d’une supplémentation
• Les différents nutriments
Quelques conseils pour un allaitement tranquille

1 Chiffres de la DRESS ; 2002.
2 KG Dewey. Is breastfeeding protective against child obesity ? J Hum Lact
2003 ; 19 : 9-18.
3 Collaborative Group on Hormonal Factors in Breast Cancer. Breast cancer and breastfeeding : collaborative reanalysis of individual
data from 47 epidemiological studies in 30 countries, including 50 302
woment with breast cancer and 96 973 women without the disease. Lancet 2002 ; 360 : 187-95.
4 Allaitement maternel. Les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère. Programme National Nutrition Santé. Edition commune du Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille et de la Société Française de Pédiatrie ; 2005.


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015