Puis-je allaiter si je suis malade ? Y a-t-il des maladies incompatibles avec l’allaitement ?

La majorité des affections courantes n’interdisent en rien la poursuite de l’allaitement, au contraire. À charge pour votre médecin d’adapter éventuellement les traitements lorsque cela est nécessaire car certains traitements médicaux sont contre-indiqués. Rappelez toujours à votre médecin que vous êtes en cours d’allaitement.
Certaines maladies comme le SIDA, l’hépatite B et C à virémie positive et des femmes sous chimiothérapies dans le cas d’un cancer contre-indiquent formellement l’allaitement.

Une grippe, un rhume, une gastro-entérite ou même une maladie chronique comme le diabète n’empêchent nullement d’allaiter. La fièvre n’implique pas non plus systématiquement un arrêt, sauf si la fièvre est supérieure à 38°5.

L’allaitement peut même être recommandé, dans la mesure où la période d’incubation faisant, votre bébé a pu être contaminé avant l’apparition de vos propres symptômes et qu’en lui donnant votre lait, vous lui transmettrez également vos anticorps pour le protéger. Il est toutefois bienvenu d’accroître votre vigilance concernant les gestes d’hygiène classiques, tels que vous laver les mains ( pas le mamelon) avant chaque tétée et éviter de tousser ou de vous moucher à proximité de votre enfant par exemple.

FAQ Allaitement

Vos questions, nos réponses


© Laboratoire CCD | Contact | Mentions légales et Transparence des liens | www.mangerbouger.fr
Mise à jour le 29 septembre 2015